Les habitants de Lulumirettes sont des êtres hybrides, mi humains-mi cahuns, ils se nourrissent presque exclusivement de sardines en boîte et coeurs de palmier, et ne demandent que peu d'espace. Néammoins, leur créativité n'a pas de limite, ils pensent, croquent, triturent la matière sans répit. Cette exacerbation artistique constitue la composante vitale de leurs organismes mal adaptés à la vie dite "de tous les jours".